il ne reste plus qu'un mois à ma formation  et l'heure du bilan approche d'autant que les examens sont en route.

Personnellement, je pense qu'une reconversion doit se faire tranquillement afin que l'on puisse assimiler ce nouveau métier. et J'ai constaté tout au long de ma formation qu' à part faire des révisions marathoniennes pour l'examen, je ne sais pas faire grand chose.

une professeure (1/2 car le formateur était là de temps en temps) pour une vingtaine de stagiaires , c'était pas le pied pour apprendre.

J'ai été frustrée d'attendre mon tour , de ne pas aborder certains points du métier car pas proposé au CAP. Je me suis entendu dire , "c'est pas grave si tu ne sais pas le faire, car au CAP ils ne le demandent pas ". En fait , l'organisme de formation nous prépare au CAP uniquement et savoir si nous sommes capables ou non à la sortie de refaire telle ou telle pièce , il s'en moque ! 

Bref ,en résumé je serai en mesure de refaire des chaises mais pas des fauteuils, puisque il n'y a eu aucun respect du référentiel et que je n'ai pas abordé tous les aspects. 

C'est vraisemblablement le même cas au CFA de Mont de Marsan , les stagiaires se plaignant d'avoir vu leurs nombres d'heures de formation réduits tandis que le cout pédagogique a bel et bien été encaissé : 16000euros pour L'OFA, 4800eur Pour le CFA de Mont de Marsan, l'argent est injustement employé, en tout cas pas dans le suivi de notre formation.

Pour finaliser les examens, L'ofa propose une journée détente dans un centre SPA et reflexologie avec restaurant pour la vingtaine de stagiaires que nous sommes. Perso, faire 350km aller retour (frais de déplacements payés par le fongecif ) pour prendre du Bon temps plutot que d'être formée. Non Merci ! Je  ne crois pas que l'argent de la formation doit être employé par une sorte de récompense de ce genre.

il est en effet grand temps de réformer le financement de la formation.

formation